Parole aux Bénévoles #1

Le réseau Artisans du Monde compte plus de 6 000 bénévoles à travers la France. Nous vous invitons à découvrir ici des portraits de nos bénévoles parisien(ne)s.
Bonne lecture!


Gilles, Président bénévole

« PENSER GLOBAL, AGIR LOCAL, Voilà ce que je défends »

Gilles, peux-tu te présenter ?

« 1986, après mes études j’ai dû choisir : service militaire ou objecteur de conscience (une des formes civiles du service national à cette époque) ; sans aucune hésitation, je suis devenu objecteur de conscience, à chargADM GILLESe pour moi de me mettre au service d’un organisme à vocation sociale ou humanitaire…

C’est ainsi que je me suis retrouvé au CENTRE DE DOCUMENTATION DU TIERS MONDE (CDTM), rue de Rochechouart dans le 9ème, juste au-dessus d’Artisans du Monde, la boutique historique du commerce équitable en France ouverte depuis 1974. A cette époque, et avant la création de SOLIDARMONDE en 1994, la boutique du 9ème était également plateforme d’achats pour le réseau ; les besoins de bonnes volontés et de bénévoles étaient énormes, je me suis donc investi dans ce mouvement en tant que membre du CA.
Après quelques années d’interruption, mais toujours bénévole à AdM, j’ai été à nouveau nommé membre du CA, puis président de l’Association les Amis d’Artisans du Monde. Actuellement, je suis toujours fidèle à ce poste, mais je souhaiterais passer le flambeau, tout en continuant bien sûr à être actif au sein de l’association.

Pourquoi le choix du Commerce Equitable ?

J’ai découvert le commerce équitable en arrivant à Paris en tant qu’objecteur de conscience. Mais déjà bénévole à Amnesty International à Angers durant mes études, j’étais sensibilisé à la solidarié internationale basée sur les droits de l’Homme.

L’équipe d’Artisans du Monde, très motivée, dynamique et militante n’a pas eu besoin de me solliciter très longtemps : je me suis rapidement joint à elle et à leurs débats animés, pour défendre les droits des petits producteurs du Sud…

 

Que penses-tu du Commerce Equitable Nord/Nord ?

Dans le principe, je suis d’accord, mais restons prudents quant à sa définition : il ne faudrait pas confondre commerce équitable (qui a une charte bien définie) et commerce local.
Ce commerce solidaire Nord/Nord ne doit en aucun cas « cannibaliser » les petits producteurs du Sud : il doit rester complémentaire et très transparent vis-à-vis du consomm’acteur.
Attention aux effets de « niches » !

Quel avenir pour le Commerce Equitable et Artisans du Monde ?

Le modèle AdM doit évoluer car il vit depuis 40 ans sur le même schéma.

Des difficultés financières sont apparues et, par ailleurs, souvent par manque de forces vives, les 3 piliers de notre mouvement à sensibiliser, éduquer et plaider ont du mal à vivre.

Il faut prendre un temps de réflexion au niveau national :

  • Maintenir une filière intégrée ? Indépendance de la centrale d’achats SOLIDARMONDE ? Orientation des groupes AdM (spécialisation : plaidoyer, formation, ventes) ? S’ouvrir à des partenariats ?
  • Il est donc urgent de construire un projet commun en lien avec la Fédération pour permettre à Artisans du Monde de continuer à construire d’autres échanges mettant au centre les droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux. »

 

PROPOS RECUEILLIS PAR MIREILLE ROQUES (bénévole à Artisans du Monde Paris 9)

Paris, le 10 juillet 2015

 

Devenir bénévole

Vous souhaitez rejoindre Artisans du Monde Paris en tant que bénévole ?           N’hésitez pas à contacter directement les associations de Paris 9, Paris 15 ou Paris 20 en cliquant ici.